Chloé Poizat

POIZAT
Chloé Poizat est née en 1970 Elle vit à Paris et travaille au Pré Saint-Gervais. Son travail se déploie autour de la fiction, du lien particulier qu’elle entretient depuis toujours avec la littérature, le cinéma (de genre) et la photographie. Le collage ou l’assemblage, sans frontières de médiums, est pour sa pratique un langage sans cesse réactivé, lui permettant de transfigurer des fragments et de les faire dialoguer afin de créer des narrations parcellaires et des mondes fictionnels où le grotesque, le rêve, la peur et l’étrange sont omniprésents. En parallèle de son travail de plasticienne qu’elle expose dans des lieux d’art contemporains, musées galeries et lieux alternatifs, elle crée depuis plus de 20 ans des images pour la presse française et internationale (Le Monde, Libération, The New-York Times, The New Yorker, La Stampa), mais aussi pour d’autres supports, comme par exemple pour des couvertures de romans. Elle a publié des livres d’artistes et de dessins chez divers éditeurs ou autoédités, Bal de tête (2012), Pièces Montées à quatre mains avec Gianpaolo Pagni aux éditions Cornélius (2015), Faim Feu Sang (2017) et Fictions (2011) aux éditions Solo ma non troppo, Cathedral Cavern chez Nieves books (2016), La poursuite du lointain coédité par n’books - musée Canel (2014), Nuit de Cendre à Lendroit éditions (2014), Spirites aux éditions Crocuta Crocuta (2018), Odradek, 12 vues véritables, aux éditions Galerie Martine Gossieaux (2011), Gloomy Woody chez Friville éditions (2017), Demi-jour et Sfumati (2018).